22-23 mars 2018 Rouen (France)

Sessions > Session 6

6 – TERRIT’ARTS. Réinventer les territoires par l’art, repenser l’art par les territoires

Co-porteur.e.s : Pauline GUINARD (LAVUE-Mosaïques) & Sylvain GUYOT (Passages)

Notre proposition s’inscrit dans une volonté d’étudier les interrelations et les hybridations entre art et géographie, processus à l’œuvre depuis la fin du XXe siècle, qui a fait l’objet de plusieurs rencontres et publications ces dernières années notamment en France. Les liens entre art et géographies ne fonctionnent pas à sens unique. Ils sont marqués par des dynamiques d’aller-retour et d’hybridation, consubstantielles des liens esthétiques tissés entre art et territoires. Des interventions artistiques peuvent être à l’origine de processus de territorialisation (artialisation, mise en art et/ou en tourisme, développement territorial...), tout comme un territoire peut servir de source d’inspiration, de localisation voire de matériau à part entière à une pratique artistique (land art, cartographie artistique, art dans l’espace public...). Mais au-delà de ces processus, on assiste aussi à la formulation d’expériences hybrides entre art et géographie, dans lesquelles l’art peut faire corps avec des logiques de territoires ou bien être au fondement de cartographies esthétiques et sensibles permettant aux artistes et aux géographes de s’exprimer et de comprendre de manière conjointe un ou des territoires. L’art n’est alors plus seulement un objet d’études des géographes mais aussi une méthode pour produire autrement du savoir géographique. Nous attendons de cette session un dialogue renouvelé et renforcé entre des artistes intéressés par le territoire et des géographes intéressés par l’art, dans différents contextes (urbain/rural, pays des Nords/des Suds...) mais lançons aussi un appel aux artistes-géographes qui tentent individuellement ou collectivement de travailler à de nouvelles formes d’hybridation (via des programmes de recherches conjoints, des pratiques partagées...).

Références bibliographiques indicatives

Blanc N., Regnauld H., 2015, « La géographie peut-elle être un art plastique comme un autre ? », L’Information géographique, n° 4, pp. 97-108.
Guyot S. (coord.), à paraître, numéro spécial de la Revue de géographie alpine, « La mise en art des espaces montagnards dans le monde ».
Guinard P., Tratnjek B., 2016, « Géographies des émotions », Carnets de géographes, n° 9, cdg.revues.org/480
Guyot S., 2015, Lignes de front : l’art et la manière de protéger la nature, HDR de géographie, Université de Limoges.
Guyot S., Guinard P., 2015, « L’art de (ré)imaginer l’Afrique du Sud », L’Information géographique, 79(4), pp. 70-96.
Hawkins H., 2011, "Dialogues and Doings: Sketching the Relationships Between Geography and Art: Dialogues and doings", Geography Compass, 5(7), pp. 464-478.
Mekdjian S. et al., 2014, « Figurer les entre-deux migratoires : pratiques cartographiques expérimentales entre chercheurs, artistes et voyageurs », Carnets de géographes, n° 7.
Molina G., Guinard P. (dir.), à paraître, numéro spécial de la revue Articulo, « Arts in Cities - Cities in Arts ».
Olmedo E., 2015, Cartographie sensible. Tracer une géographie du vécu par la recherche-création, thèse de doctorat, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Volvey A., 2014, « Entre l’art et la géographie, une question (d’)esthétique », Belgeo. Revue belge de géographie, no 3.

Types de communications attendus

Nous attendons des communications originales en termes de formes d’art envisagées (performances, représentations et images artistiques, cartographies...) et variées sur le fond tant pour leurs aspects théoriques et méthodologiques, que par leurs terrains, le type de projets de recherches dans lesquelles elles s’inscrivent ou les expérimentations géo-artistiques qu’elles envisagent. Les propositions de communications pourront éventuellement donner lieu à des prolongements hors de la session sous forme de performances, d’expérimentations collectives ou d’ateliers de mise en pratique.

Personnes connectées : 1 Flux RSS