22-23 mars 2018 Rouen (France)

Sessions > Session 10

10 – Représentations et pratiques territoriales de la santé

Co-porteur.e.s : Clélia GASQUET-BLANCHARD (EHESP), Virginie CHASLES (EHESPER) & Alain VAGUET (IDEES)

Les géographes, aménageurs, sociologues, anthropologues, économistes s’intéressant aux questions de santé ainsi que les spécialistes en santé publique pourront au cours de cette session interroger les « hauts lieux » des parcours de soins et aussi ses chemins détournés (Strauss, 1978). L’objectif est de montrer la multiplicité des représentations de la santé et des pratiques territoriales qui en émanent, et aussi leur plasticité en fonction des acteurs sociaux et institutionnels qui se les approprient et s’y projettent (Gasquet-Blanchard & Hoyez, 2015). Il s’agira aussi de tenter de comprendre comment certains territoires sont relégués comme espaces pathogènes alors qu’inversement d’autres lieux sont considérés comme favorables à la santé (Chasles, 2016).
Ces représentations inscrites dans des contextes socio-historiques hérités conditionnent souvent les pratiques territoriales associées et assignent leurs habitants à des constructions identitaires qui peuvent avoir un impact sur leur état de santé, leur recours aux soins, leur mode de vie. Ces territoires, perçus, sont donc également vécus et pratiqués (Herouard, 2007). Quelle inscription territoriale des parcours de soins, notamment à travers l’exemple de pathologies spécifiques, de l’accès aux médicaments, voire aux produits de santé ? Comment s’observent ces pratiques et comment participent-elles à la théorisation des sciences du territoire (Vaguet, 2012) ? Comment les chercheurs, quelle que soit leur expérience (jeunes chercheurs comme chercheurs confirmés), interrogent-ils la représentation du territoire quand ils se saisissent de questions relatives à la santé ? Comment la question souvent nécessaire de l’interdisciplinarité émerge-t-elle (Bochaton et al., 2015) ? Comment, à travers la notion de territoire (politisée en santé publique et polysémique pour les autres disciplines) le chercheur s’en saisit-il (Vulbeau, 2013) ?

Références bibliographiques indicatives

Bochaton A., Gasquet-Blanchard C., Halfen S., 2015, « Santé et inscriptions territoriale des populations : apports et enjeux autour des notions de genre, territoire et santé » (éditorial), RFST, numéro thématique 1, pp.1-5.
Chasles V., 2016, « La mondialisation de la santé. L’exemple du "tourisme médical" », in Images économiques du Monde 2017, Paris, Armand Colin, pp. 56-58.
Gasquet-Blanchard C., Hoyez A-C., 2015, « Parcours et trajectoires dans le domaine de la santé. Quelques réflexions issues de l’analyse d’entretiens effectués auprès de femmes migrantes enceintes ou ayant récemment accouché dans la ville de Rennes », Travaux et Documents, n° 39, Rennes.
Herouard, F., 2007, « 8. Habiter et espace vécu : une approche transversale pour une géographie de l'habiter », in Habiter, le propre de l'humain, Paris, La Découverte, pp. 159-170.
Strauss A., 1978, Negotiations. Varieties, contexts, processes and social order, San Francisco, Jossey-Bass.
Vaguet A., Lefebvre B., Petit M., 2012, « Lieux de soins et paysages thérapeutiques, du concept à la méthode », Bulletin de l’Association des géographes français, numéro spécial « Géographie de la santé », n° 2, pp. 214-223, lisolisa.hypotheses.org
Vulbeau A., 2013, « Contrepoint – Territoire : espace vécu, espace politique », Informations sociales, 179(5), p. 69, www.cairn.info/revue-informations-sociales-2013-5-page-69.htm

Types de communications attendus

Les communications pourront porter tant sur la théorisation du triptyque Représentation–Territoire–Santé que sur des recherches empiriques qui mettent en avant des approches et pratiques pluridisciplinaires dans la recherche. La présentation de problématiques, méthodes, résultats de travaux de jeunes chercheurs et de recherche en cours est particulièrement encouragée, particulièrement si elle émane d’approches pluridisciplinaires. Des présentations mettant en avant les méthodes utilisées dans ce type d’approche sont particulièrement attendues : comment fait-on pratiquement pour étudier et analyser les parcours et leurs liens avec le territoire ? Comment les sciences du territoire définissent-elles le parcours par rapport aux autres disciplines qui se sont saisies de la notion ?

Personnes connectées : 1 Flux RSS