22-23 mars 2018 Rouen (France)

Sessions > Session 14

14 – Les mémoires des territoires (dé)valorisés : transformations métropolitaines au prisme des identités locales

Co-porteur.e.s : Adriana DIACONU (PACTE) & Grégory BUSQUET (LAVUE)

La notion de valorisation/dévalorisation des territoires renvoie ici au rapport à l’action publique, qui s’attache à traiter l’espace et se construit par rapport à une situation qu’elle souhaite rendre plus désirable. L’un des objectifs de la session est d’ajouter une épaisseur temporelle au regard porté sur les projets métropolitains à travers leur mise en tension avec la dimension mémorielle du territoire. Les expériences vécues des villes (Boym, 2001) produisent les identités collectives, tout en étant produites par les groupes sociaux qui affirment de ce fait une communauté pour les besoins du présent (Blokland, 2001). Mais comment ces mémoires de l’espace, qui influencent la morphologie sociale, participent-elles à la construction de territoires appropriés (Halbwachs, 1938) et à leurs évolutions, et quels bénéfices peut en tirer le projet métropolitain ?
Il s’agira ainsi de confronter ces mémoires collectives aux changements urbains programmés ou « spontanés », d’identifier leurs liens aux territoires et identités collectives, et de s’intéresser à leur éventuelle prise en compte dans l’aménagement. Par ce prisme pourront être déployées des études de cas portant sur des terrains et des formes urbaines et suburbaines diverses comme les quartiers populaires, en gentrification, en renouvellement, des interstices ou encore les lieux voués à la démolition-reconstruction comme les quartiers informels ou les bidonvilles... Un autre objectif de cette session consiste, par la comparaison entre différents cas à l’international, à trouver des points communs concernant les mémoires, elles aussi « dévalorisées » ou « valorisées » dans la planification urbaine.

Références bibliographiques indicatives

Blokland T., 2001, "Bricks, Mortar, Memories: Neighbourhood and Networks in Collective Acts of Remembering", International Journal of Urban and Regional Research, 25(2), June 2001, pp. 268-283.
Boym S., 2001, The Future of Nostalgia, New York, Basic Books.
Halbwachs M., 1925, Les Cadres sociaux de la mémoire, Paris, Albin Michel, 1994.
Halbwachs M., 1950, La Mémoire collective, Paris, Albin Michel, 1997.
Halbwachs M., 1938, La Morphologie sociale, Paris, Armand Colin, 1970.

Types de communications attendus

Les communications attendues porteront sur des résultats d’enquêtes de terrain, des retours d’expériences ou encore sur des approches théoriques et méthodes adaptés aux différents contextes culturels et nationaux.

Personnes connectées : 1 Flux RSS