Programme > Ateliers

Magrit – Outil pour une représentation des territoires

(en lien avec la session 17)

Jeudi 22 mars - 14h00-15h45 et vendredi 23 mars - 11h00-12h45
Campus Pasteur, 3 av. Pasteur à Rouen – salle C123

Animateurs : Timothée Giraud, Nicolas Lambert, Matthieu Viry & Ronan Ysebaert (RIATE)

Magrit est une application de cartographie thématique libre et ouverte aux contributions, développée par l'UMS RIATE. Disponible en français, en anglais et en espagnol, cet outil accepte de nombreux formats d'entrée et permet de créer et combiner une dizaine de représentations. Les participant.e.s à cet atelier pourront découvrir les fonctionnalités de l'application à travers l’exploration de différents jeux de données. Pour bénéficier pleinement de cet atelier, ils/elles doivent se munir d'un ordinateur portable disposant d'un navigateur web récent.
Nombre de places limitées

Atelier – Sentinelles de métaphores spatiales

La métaphore spatiale comme indice d’observation des disciplines impliquées dans la « représentation de territoires » et présentes au colloque CIST2018
Présentation d’une problématique et expérimentations réflexives

Pendant toute la durée du colloque
Restitution vendredi 23 mars - 17h55-18h15
Campus Pasteur, 3 av. Pasteur à Rouen – amphi 400

Animateurs : Françoise Bahoken (Géographie-cités), Yann Calbérac (Habiter), Laurent Jégou (LAMOP) & Thierry Joliveau (ISTHME)

L'usage métaphorique des éléments et processus constitutifs de l'espace géographique est varié et complexe (terrain, territoire, lieu, espacement, distance, représentation…). Au-delà de son utilité comme figure de style, nous souhaitons ouvrir un espace d’échanges sur la pratique de la métaphore spatiale lors du colloque du CIST2018. L’idée est d’en dresser une cartographie de ses usages contemporains, en mobilisant différentes méthodes de collecte et de traitement. Ces dispositifs, accessibles, participatifs et interactifs, se réfèrent à une grille de lecture en partie préétablie. L’objectif est de tester l’hypothèse du caractère fécond et transversal de la métaphore spatiale, de questionner nos pratiques, de sensibiliser les participants à cette approche réflexive par des exemples.
Quels types et quelles pratiques de métaphores spatiales peut-on détecter dans les communications ? Ces métaphores ont elles une fonction pédagogique, heuristique ou conceptuelle ? Sont-elles les moyens d’un dialogue entre disciplines ? Assiste-t-on à une circulation inter-disciplinaire ? Comment y est interrogée la théorie de l’espace géographique ? Quels types d’espaces peut-on y découvrir (pratiqué, vécu, relationnel, abstrait, sensible…) ? Que nous dit l’usage de ces métaphores sur la géographie : ses concepts, ses méthodes et outils, ses territoires, leurs usages ; sa pertinence dans la société actuelle ?
Notre recherche ayant plusieurs versants, l’analyse de l’usage de la métaphore spatiale sera réalisée selon plusieurs modalités. Pour engager cette réflexion, nous présentons nos problématiques au fil de l’eau de manière ludique via SMS, un site internet dédié. Une grille d’analyse simple et de petits questionnaires portant sur des textes et des illustrations permettront de recueillir les avis et perceptions des participants, en amont et au cours du colloque, en complément de l’analyse des résumés présentées en aval.

Atelier de cartographie expérimentale

Expérimentation autour des écritures cartographiques des territoires
(en lien avec la session 6 – Territ’Arts)

Vendredi 23 mars - 9h00-12h45
Campus Pasteur, 3 av. Pasteur à Rouen – salle C121

Animateurs : Anne-Christine Bronner (SAGE, Strasbourg) & Florence Troin (CITERES, Tours)

L’objectif de l’atelier de cartographie expérimentale est d’offrir un cadre pour explorer des écritures non conventionnelles des territoires, en se jouant des normes (ou en les ignorant), en s’échappant de la sphère de la production automatisée des représentations des données géographiques, pour aller vers une dimension artistique/esthétique et travailler sur l’intention cartographique. L’Atelier est librement inspiré des travaux de Philippe Rekacewicz (visonscarto & Université d’Helsinki). Il s’adresse aux volontaires de toutes disciplines (géographie, urbanisme, sociologie, mais aussi design, art, architecture, etc.) et ne nécessite aucune compétence en dessin, aucun talent artistique, aucun pré-requis en cartographie… La rencontre s’inscrit comme un moment d’apprentissage collectif. Le format de l’Atelier permet des échanges nourris, le tout créant une histoire commune. Du point de vue méthodologique, nous explorerons le concept de l’Identity Map qui nous fera rentrer « de plein fouet » dans le domaine de la cartographie, une cartographie dans laquelle on aura introduit des sentiments, en plus des informations géographiques habituelles, sans que nous en disions davantage... L’invention – ou réinvention – du langage cartographique pourra se faire grâce à l’association d’énoncés simples et explicites qui permettent de s’initier ou de se réapproprier le processus cartographique (« Qu’est-ce que je représente ? » « Comment je le structure ? » « Comment je le représente ? » « Que raconte, au final, la carte, ma carte ? ») et d’un travail de cartographie « à la main ».
Concrètement, nous souhaitons profiter de cette Session Territ’Arts pour créer un focus sur les multiples formes possibles du langage (carto)graphique.

Sur inscription en ligne (20 places)

Enquête – La cartographie dans les processus de décision des acteurs territoriaux

(en lien avec la session 17)

Pendant toute la durée du colloque

Cette enquête proposée dans le cadre du 4e colloque du CIST sur la représentation des territoires a pour objectif d'identifier la place que la carte occupe, par rapport à d'autres outils, dans un processus de prise de décision relatif à l’action territoriale. Elle cherche également à comprendre à quelle(s) étape(s) du processus de prise de décision et sous quelle(s) forme(s) la carte est utilisée ? In fine, les réponses obtenues devraient permettre de relier les types d’usage de la cartographie aux profils des acteurs territoriaux.

L'enquête a pour ambition de constituer un premier test et devrait donner lieu à des entretiens qualitatifs plus longs auprès d’acteurs territoriaux ciblés. Nous vous remercions donc de répondre le plus précisément possible aux questions posées même si vous n’agissez pas directement dans les actions de prises de décision territoriale.

Participer à l'enquête

Concours photo

Pendant toute la durée du colloque

Pour compléter le colloque, un concours photo est organisé autour de sa thématique « Représenter les territoires ». Les inscrit.e.s au colloque peuvent proposer leur propre représentation du territoire. Les photos proposées seront affichées pendant le colloque et les participant.e.s invité.e.s à voter pour la photo de leur choix.

Informations en ligne

e
Personnes connectées : 1 Flux RSS